Formation

LES REPORTERS À L’ÉCOLE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS ET DES POSTES

Le président de la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS), Migui Maram Ndiaye prend part avec une quarantaine de professionnels des médias au 7ème forum d’échanges et de partage avec les médias initié par l’Autorité de Regulation des Telecoms et Postes qui se déroule du 15 au 18 Janvier 2024 à Saly.

Dès l’entame de son propos Migui Maram Ndiaye a vivement remercié l’ARTP qui ne cesse selon lui d’accompagner les jeunes reporters à travers des séances de capacitation surtout dans le domaine du numérique et de l’écosystème qui gravite autour de ce domaine.

« C’est d’ailleurs l’objet de ce séminaire qui nous réunit ce matin. Nous sommes conscients des enjeux et sommes tout à fait engagées à transiter avec vous vers l’économie numérique », a déclaré le président de la Cjrs.

Prévue pour trois jours, la rencontre d’échanges et de partage avec les médias a pour objectif de consolider les informations importantes du secteur des communications électroniques à l’intention des journalistes regroupés dans la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS) et l’Union des radions communautaires du Sénégal (URAC).

Poursuivant son allocution, M. Ndiaye affirme que ce forum de l’ARTP est un cas d’école pour les membres de la convention des jeunes reporters sur les secteurs régulés.

« Un cas d’école parce qu’en plus de nous faire découvrir le domaine de la régulation numérique, ça sera 10 années de régulation qui seront passés à la loupe des professionnels des médias. » a -t-il dit.

« En professionnels aguerris, nous sommes tous d’avis que pour mener à bien son travail, le journaliste doit avoir un certain background en d’autres termes, le journaliste doit lui-même être bien informé, bien formé. C’est la raison pour laquelle, chaque année, nous attribuons des dizaines de bourses aussi bien pour la licence que pour le Master, en faveur des reporters du Sénégal », a souligné Migui Maram Ndiaye relevant ainsi la mission de la cjrs qui s’inscrit dans la formation initiale et continue.

Dans ce même sillage, le journaliste a annoncé l’instauration prochaine d’un prix spécial dans le domaine névralgique du numérique lors du gala national de la presse. Le gala national de la presse est un évènement annuel qui récompense les meilleures productions journalistiques de l’année.
 » La convention est dans l’optique d’instaurer un prix dédié au numérique. Et nous comptons sur votre soutien pour la réussite de ce nouveau défi, t-il dit s’adressant à
Yellamine Goumbala, secrétaire général de l’ARTP, venu présider l’ouverture officielle de ce forum.

La convention a enfin sollicité l’ARTP pour équiper son bureau à la maison de la presse Babacar Touré.
« Nous peinons à disposer de notre siège à la maison de la presse faute de matériels adéquats. Nous sollicitons auprès de vous un accompagnement afin de pouvoir prendre possession de nos bureaux dans les plus brefs délais », a t-il conclu.

Selon Yellamine Goumbala, secrétaire général de l’ARTP, ce forum va amener les professionnels des médias à s’imprégner davantage des missions de l’ARTP, tout en s’appropriant des thèmes fondamentaux développés dans les communications électroniques et les postes, pour mieux les traiter et ainsi mieux les relayer auprès du grand public ».

Khady DIOP

Leave A Comment

Your Comment
All comments are held for moderation.